Conseils pour préparer son jardin à l’hiver

Cultiver un jardin, c’est bien sûr vivre le moment exaltant et gratifiant où, à la belle saison, la nature se réveille et où, jour après jour, on voit les plantes se développer et s’épanouir, jusqu’à ce qu’on puisse récolter le fruit de son travail. Mais, pour ne pas subir de déception ou voir ses cultures souffrir et ne pas redémarrer au printemps, il ne faut pas négliger les travaux préparatifs à l’hiver qui vont permettre à votre jardin de bien passer cette saison.

Voici un tour d’horizon de ce que vous pouvez faire pour l’aider. 

Les gestes incompressibles

Pour véritablement apprécier de jardiner, il est indispensable de bien avoir à l’esprit que les travaux de préparation à l’hiver, même s’ils peuvent paraître un peu plus ingrats que ceux du printemps et de l’été, sont primordiaux à la bonne santé de votre jardin et, surtout, à sa pérennité.

Le premier geste consiste à faire un peu de tri. À l’aide d’un râteau, il faut disperser les feuilles mortes tombées pendant l’automne, notamment sur la pelouse. Il n’est pas question de tout enlever mais, au minimum, d’éviter que se forment des tas importants de feuilles humides qui finiraient par étouffer la pelouse. Gardez toutefois les feuilles que vous aurez ratissées, elles vous seront utiles en compost. Dans les zones de votre jardin où vous disposez de cultures, vous pouvez ratisser légèrement pour disposer les feuilles de façon homogène, mais rien ne vous force à faire place nette. Au contraire, les feuilles serviront de couverture naturelle qui protégeront vos plantations contre le gel.

Toujours pour votre gazon, n’hésitez pas à le scarifier pour retirer les mousses qui se forment. Ce geste permettra aux eaux de pluie, voire à la neige, de mieux pénétrer dans le sol et de le rendre plus fertile au printemps. Concernant les plantes, n’ayez pas peur de couper celles qui sont fanées ou présentent un triste aspect.

Préparer son jardin à l’hiver, c’est aussi enrichir la terre en prévision du printemps et le protéger contre le gel possible. Pour cela, répandre du compost pour amender le sol et le couvrir afin de modérer les morsures et effets du froid est indispensable. Et c’est en plus le moment de recycler les feuilles mortes que vous avez enlevées de votre pelouse.

Pour disposer de cultures et fleurs au printemps et en été, il faut également planter dès la fin de l’automne. Pour de nombreuses plantations, novembre constitue la période idéale, sauf si l’hiver est très précoce et que les gelées sont déjà fréquentes. Sinon, vous pouvez procéder à la plantation d’arbres à feuilles caduques (bouleaux, hêtre…), de rosiers.

Si vous avez un potager, l’automne sera aussi le moment de la récolte des légumes les plus tardifs. Avant que le froid ne devienne trop fort, il est donc temps de récolter betteraves, céleris, brocolis. En automne, si vous disposez de haies, vous ne pourrez pas non plus faire l’économie de la taille si vous voulez la voir repartir avec vigueur au printemps. Il s’agit peut-être de l’opération la plus fastidieuse des travaux de jardinage d’avant hiver mais, heureusement, elle ne se répète pas fréquemment.

Pour terminer, si votre pelouse est restée vigoureuse tout l’été, il ne sera pas inutile de pratiquer une ultime tonte, même modérée. Ne tardez pas pour procéder à celle-ci, il faut à tout prix éviter que le gel passe sur une herbe fraîchement coupée. 

Les recommandations pour certains cas précis

Les travaux que nous venons de lister sont à pratiquer pour tous les jardins. À ceux-ci viennent s’ajouter les mesures à prendre dans certains cas précis, en fonction des caractéristiques de vos plantes.

Ainsi, si vous avez des plantes en pots qui redoutent particulièrement les températures les plus froides, inutile de les exposer, il faut les mettre à l’abri, dans un endroit où la température atteindra au minimum 5°. On pense aux lauriers roses, oliviers.

Si vous avez planté des arbres fragiles en pleine terre, là, il faudra déposer directement des protections dessus. Enroulez les pieds de toile de jute ou avec un tapis de paille et déposez des feuilles mortes au sol en guise de couverture contre le gel. Il est aussi possible de recourir à des housses artificielles, plus onéreuses et plus compliquées à installer toutefois.

En complément, l’automne est vraiment la période pour rectifier tout ce qui doit l’être au jardin. Si certains arbres ont connu une croissance plus importante que prévu, prévoyez de les élaguer pour éviter qu’ils prennent trop de place, trop de lumière ou tout simplement qu’ils soient gênés dans leur développement ultérieur. Si vous avez pratiqué des semis récents et que vous craignez que les plantes soient encore trop fragiles pour résister au froid, pensez au tunnel plastique pour les protéger.

Une fois tout cela fait, votre jardin est paré pour l’hiver. 

Vous serez peut-être intéressé par ces articles …

Comment choisir sa bordure de jardin ?

Vous voulez aménager votre extérieur et vous vous demandez s’il est nécessaire ou non de mettre des délimitations ? Optez pour des bordures de jardin. Les bordures de jardin constituent un des éléments essentiels dans un jardin. C’est un ensemble d’éléments alignés...

Quel terreau et engrais pour planter des fraisiers ?

Quand arrive le printemps, les fraises font partie des fruits rouges les plus prisés. Parfum riche et sucré, chair généreuse, la fraise a tout pour séduire le plus grand nombre. Et les variétés sont nombreuses, ce qui ne gâte rien. Quand on dispose d'un jardin,...

Créer un jardin zen en extérieur

esser des À Les jardins zen sont parmi les exemples les plus célèbres de jardins japonais. Inventés à l'origine par des moines dans les années 700, ils sont désormais populaires dans le monde entier. Les pierres, le sable et le gravier sont les éléments les plus...