Travaux de jardinage : les points à connaître sur la technique de sarclage

Au cours du printemps, les mauvaises herbes ont tendance à envahir notre jardin et notre potager. Pour que nos plantes ne manquent pas de nutriments, il est essentiel de se débarrasser de ces végétaux indésirables. Pour cela, il est conseillé de privilégier les procédés naturels comme la technique de sarclage. Nous allons justement aborder les points importants à connaître sur cette dernière. Découvrez ! 

En quoi consiste la technique de sarclage? 

Comme susmentionné, le sarclage est une méthode naturelle qui permet d’éliminer les adventices du jardin ou du potager. Il implique la suppression des jeunes pousses de mauvaises herbes à proximité des plantations. Ceci permet non seulement d’éviter leur prolifération, mais également de garantir la bonne nutrition des plantes. Pour sa mise en œuvre, il est conseillé de faire appel à ce jardinier en Haute Savoie qui est un expert dans ce domaine.  

Cette technique ne doit pas être confondue avec le binage qui consiste à aérer la terre et la rendre plus meuble. Le binage permet aux eaux de pluie de s’infiltrer dans le sol et de laisser les racines des plantes respirer. Pour cela, il faudra briser la croûte de terre qui s’est formée à la surface du sol. 

De quoi a-t-on besoin pour sarcler le jardin? 

On peut réaliser le sarclage soit manuellement, soit à l’aide d’un sarcloir. Il s’agit d’un outil équipé d’un long manche et d’une lame tranchante en U. On le passe sous la terre afin de couper les racines des adventices. Cet outil est disponible dans différents modèles. La largeur de sa lame peut également varier en fonction des besoins. Il y a par exemple les sarcloirs fixes et oscillants. Leurs lames peuvent être arrondies ou anguleuses. 

Néanmoins, on peut recourir à d’autres outils pour sarcler un jardin. Il faudra néanmoins tenir compte de la spécificité des plantes à éradiquer. En l’occurrence, il s’agit de : 

  • la houe, pour les plantes vivaces aux racines pivotantes ;
  • la grelinette, la fourche bêche ou le croc permettent d’arracher les plantes qui se multiplient lorsque leurs racines sont coupées ; 
  • la binette, la serfouette ou la ratissoire pour éradiquer les jeunes pousses en surface.

Pour débarrasser votre espace vert des adventices, nous vous recommandons de faire appel à un jardinier. Cet artisan dispose d’ailleurs du matériel adéquat pour effectuer une telle opération.  

Focus sur les différentes techniques de sarclage 

Pour éradiquer les jeunes pousses de mauvaises herbes, l’idéal est de faire un sarclage le matin, par temps chaud. Cela favorise leur séchage au soleil une fois qu’elles sont déracinées. Pour leur retrait, on peut opérer :  

Sarclage électrique

Il nécessite l’usage d’un désherbeur électrique ou d’un désherbeur thermique. Les adventices sont exposés à une température élevée. Comme il faut traiter les végétaux indésirables un par un, la réalisation de ce procédé prend du temps. Les jardiniers professionnels y ont surtout recours pour désherber les terrasses et les allées. 

Sarclage motoculteur

Cette méthode est utilisée pour le traitement des grands espaces. Il est effectué au moyen d’un motoculteur thermique ou électrique. Cet appareil est équipé de roues et d’un kit de lames amovibles. Ce qui permet de travailler rapidement, et ce, avec un minimum d’effort. Cette technique comporte néanmoins un inconvénient. Elle a tendance à enfouir les adventices dans le sol. Leurs racines pourraient alors reprendre.  

Sarclage manuel

Il est destiné au traitement des petits espaces. Bien que ce procédé soit plus fatigant, il offre un meilleur résultat et est plus respectueux de l’environnement. Il ne requiert pas l’utilisation d’herbicides. Pour sa mise en œuvre, il suffit de faire passer la lame du sarcloir sous la terre. Il faudra ensuite tirer l’outil afin de couper les racines. 

Attribution photo : Pixabay

Vous serez peut-être intéressé par ces articles …

3 avantages d’un brise-vue pour l’extérieur

3 avantages d’un brise-vue pour l’extérieur

Le jardin fait partie des espaces où les propriétaires peuvent se détendre lors des beaux jours. Mais durant cette journée de relaxation, ils ont envie de sérénité. Grâce à l’installation d’un brise vue, ils profiteront de leur espace extérieur sans être gênés par le...

Le palmier de chine

Le palmier de chine

Le palmier de chine appelé aussi le fortunei, le palmier chanvre est un arbre à feuillage persistant appartenant à la famille des arecaceae. Le palmier est originaire des zones montagneuses de la chine, japon et de la birmanie . Grâce à sa résistance au froid, le...

Areca : un joli palmier d’intérieur

Areca : un joli palmier d’intérieur

L'areca est un arbre de type palmier natif de Madagascar. En France, on apprécie cette plante exotique, mais son peu de résistance au froid et au gel en fait principalement une sorte de plante d'intérieur. Comment le planter ? La commercialisation du palmier areca se...